Income & Company Tax: France vs. Singapore Duel

Today I roughly compared the income and company tax in Singapore and in France.

France : Company Tax = 36% / Income Tax = 40% if you earn over 65K Euros / year.

Singapore : Company tax = 22% / Income Tax = 15% up to 60K Euros / year and the max is 20% if you earn more.

Consequence, as an individual entrepreuneur, you keep for yourself:

In France: (1-0.36)*(1-0.4) = 38.4% ONLY OF THE PROFIT YOU CREATE.

In Singapore: (1-0.22)*(1-0.2) = 62.4% !!!

It’s insane !

There is of course other criteria that I didn’t take into account, such as car tax, tax on added value (called GST in Singapore and TVA in France), property tax, etc…

I’ll update this article very soon with a deeper comparison financial-wise. But very roughly, it is quite obvious to realize how much of a rip-off France is if you intend to create a lot of value…I can already hear hardcore left-wingers supporting the French high taxes saying that it is not a rip-off, it is a way to make poorer people live. Of course, people support whatever point of view benefits them, so why fight over this? You’re happy with French social healtcare insurance, live in France. You’re unhappy about the high level of taxes, just base your income and businesses abroad, and remain friends with the poorer people instead of thinking they steal your money and stamina…

Be Sociable, Share!

4 thoughts on “Income & Company Tax: France vs. Singapore Duel

  1. Je me permets de rectifier quelques imprécisions : en tant qu’entrepreneur individuel, tu n’es pas imposé à l’IS, mais seulement à l’IRPP soit donc 40%. Tu récupères donc théoriquement 60%. Mais bien sûr avant l’entreprise doit quand même payer des impôts et charges diverses non liées à l’exploitation (taxe professionnelle, charges sociales de “solidarité”) QUI MONTENT A AU MOINS 40% DU BENEFICE. Donc on tombe à : (1-0,4)*(1-0,4) = 36% du profit revenant à celui qui l’a créé. En gros cela signifie que tu bosses jusqu’en août pour l’Etat.
    Mais ce n’est pas fini ! Car en tant que consommateur final, tu vas aussi payer d’autres taxes et LA TVA (que l’on arrondi à 20%). Si on part du principe que tu dépenses tout ton revenu, ça te laisse donc (1-0,4)*(1-0,4)*(1-0,2) = 28%…
    Là, tu bosses jusqu’en septembre pour l’Etat (et tes amis chômeurs).

    L’IS quant à lui est de 33,33% (et non 36%) pour la majorité des PME, sachant que jusqu’à 34500€ environ le taux est de 15%. Les actionnaires doivent déclarer les dividendes sur leur feuille d’impôts et ont le choix entre deux régimes :
    – L’ajout des dividendes aux impôts globaux, après un abattement de 40%, mais ajout de CSG/CRDS (je ne parle pas des mesurettes fiscales comme le crédit d’impôt plafonné à 250€ qui ne font économiser que quelques centaines d’euros)
    – L’imposition forfaitaire de 29% sur la totalité des dividendes (c’est donc rentable si tu dépasses de beaucoup la tranche des 40%)

    En tant qu’entrepreneur créant une société soumise à l’IS (SARL, SA, SAS), si tu n’ES PAS SALARIE (tu économises donc les charges sociales mais ne bénéficies pas de couverture), et si tu optes pour le prélèvement libératoire de 29% sur les dividendes, tu récupères donc (1-0,33)*(1-0,29) = 47,57% du profit généré. Enlève à ça la TVA, et ça fait (1-0,33)*(1-0,29)*(1-0,2) = 38%. Ton entreprise (et toi) travaillez donc les deux tiers de l’année pour l’Etat.

    Maintenant à Singapour, tu es bien en dessous de la réalité (dans le bon sens du terme !) :
    Selon ce site qui a l’air très complet et à jour :
    http://www.rikvin.com/Singapore-Tax-Rates.html
    Si ta boîte est très jeune et fait moins de quelques centaines de milliers d’euros de profit, tu payes aux alentour de 10% d’impôt sur les sociétés… Mais pour garder la comparaison, je vais prendre la tranche maximale pour une société déjà établie depuis longtemps et ne rentrant pas dans le cadre des exonérations ou taux réduits indiqués sur cette page :
    http://www.rikvin.com/Singapore-Corporate-Tax-Rates.html
    Le taux maximum d’IS est donc de 18% (alors qu’en France si tu fais plus de 7 millions d’euros de profits ça passe de 33,33% à 43%).

    La tranche marginale d’imposition à 20% sur l’IRPP à Singapour est bien plus haute qu’en France, mais prenons quand même ce taux comme référence. Je ne sais pas si le statut d’entrepreneur individuel existe à Singapour, il y a le statut de “sole proprietor” qui n’est imposé qu’à l’IRPP mais je ne suis pas sûr que ça corresponde exactement. Donc dans le cas général, on arrive ainsi à :
    (1-0,18)*(1-0,2) = 65,6% et avec la TVA de 7%, cela fait 61% de revenu arrivant dans la poche de celui qui a généré le profit. Tu ne travailles pour l’Etat que jusqu’en avril.

    Je rappelle que c’est sans compter que les gains en capitaux (plus-values mobilières, intérêts) ne sont pas imposés… et que pour les entreprises bon nombre de secteurs bénéficient d’un taux réduit de 10%.

    Pour les conclusions que tu en tires, rien à redire bien sûr. Dans ta future comparaison plus poussée des deux systèmes (en utilisant les liens que je t’ai donnés), il sera intéressant que tu nous racontes un peu la différence de coût de la protection sociale dans les deux pays.

    YB: Thank you for all this additional information Erwin 😉 you come with the sources and everything, thus once more remaining loyal to your ordinary aprreciated professionalism. When revising the article, I will take into account as much as I can of what you mentionned. I may change how it is presented though to make it asap (as simple as possible) and maybe take some case studies.

  2. Désolé mon commentaire est plus long que ton post :-$…

    YB: Don’t worry about this haha. I decided to give up rwriting the perfect article in one shot because it kills motivation, remember : Think BIG, start small, deliver quick 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *