Sucres lents et sucres rapides n’existent pas !

C’est sans aucun doute la plus grande legende urbaine dans le monde de la nutrition. En effet, le concept de sucres rapides et de sucres lents est une grosse erreur.

En resume :

Par sucres rapides on entend courremment des sucres dont la molecule, simple, est rapidement diffusee dans l’organisme. A l’inverse, par sucres lents on entend courremment des sucres dont la molecule, plus complexe, prend du temps a etre decoupee en petites molecules de glucose, dont a une diffusion plus lente.

Foutaises !

En fait, le profil de diffusion de tous les sucres est a peu de choses pres le meme : de 25 minutes a 30 minutes pour atteindre le pic de glycemie, et de 1 a 2h pour redescendre a la moyenne glucidique.

Il existe pourtant bien une methode de classification des sucres en fonction de leur assimilation, mais le concept est tres different. On parle d’indice glucidique (IG), c’est en fait l’efficacite glucidique. Deux aliments qui ont la meme quantite de sucres, une fois assimiles par le corps humain ne produisent pas la meme quantite de glucose dans le sang. Autrement dit, ils n’ont pas le meme indice glucidique.

Le mythe des sucres lents et sucres rapides a ete mis en evidence des les annees 1980, mais il persiste, meme parmi les cercles les plus eduques. La preuve une fois de plus que le plus difficile n’est pas d’apprendre a un ignorant, mais de desaprendre a quelqu’un qui pensait savoir. Autre point, je realise de plus en plus l’aptitude des gens a aquerir une certitude inebranlabre lorsqu’ils diffusent des connaissances reconnues par une certaine masse critique. Ce qui est vrai et ce qui est faux n’est pas du tout un concept objectif. Il semble que la nature humaine se confine a concevoir la verite comme “c’est ce que tout le monde dit et pense”.

J’avoue ma deception quand j’ai decouvert que ce concept n’est en fait qu’un mythe. Je me rejouis toutefois d’etre moins ignorant, en particulier sur un point aussi utile et crucial dans la pratique sportive.

Documentez vos propos :

http://www.montignac.com/fr/surces_lents_sucres_rapides.php

http://www.montignac.com/fr/ig_concept.php

Be Sociable, Share!

One thought on “Sucres lents et sucres rapides n’existent pas !

  1. Dans le même genre, tatoufaux.com en recense pas mal :
    * Le Coca-Cola® n’est pas à prescrire en cas de diarrhées
    * Le même Coca-Cola® n’est pas plus sucré que nombre de jus de fruits commerciaux
    * Se baigner pendant la digestion, c’est possible.
    * Il ne faut PAS utiliser des coton-tiges dans les oreilles, ça agrège le cérumen
    * En cas d’ingestion d’eau de Javel, il ne faut PAS faire vomir
    * Lire sous une faible lumière n’abîme pas les yeux, mais les fatigue
    * Les épinards contiennent PEU de fer
    * Il faut accentuer les lettres capitales : ÀÉÈÇÔ
    * Challenge n’est pas un mot qui vient de l’anglais, c’est un mot français
    * Alfred Nobel ne s’est jamais marié, donc aucun mathématicien n’a pu le cocufier
    * Montréal est plus au sud que Paris (à la même latitude que Lyon à peu près)
    * L’ananas étant formé de plusieurs fleurs (plus de 100), c’est un ensemble de fruits, et pas un fruit
    * Le sens du tourbillon de la baignoire n’est que très peu affecté par l’hémisphère et est surtout aléatoire

    Bref…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *