Bill Gates n’est plus le plus riche du monde

Eh oui, notre ami Billou n’est plus l’homme le plus riche du monde.

Pour devenir le plus riche du monde désormais il s’agit d’être PDG (et si possible fondateur) d’un grand groupe incontournable ou investisseur pertinent à plein temps.

http://www.01net.com/editorial/373493/bill-gates-n-est-plus-l-homme-le-plus-riche-du-monde/

Les remarques sont vives à son égard, en particulier au sein de la communauté française, éminemment râleuse et anti-riches. Mon opinion est que Bill Gates est riche car il a voulu le devenir, et atteindre son objectif est en soi respectable aussi longtemps qu’il n’est pas contre-éthique.

Mais Windows, et particulier Vista, c’est très contre-éthique ! me direz-vous !:)

Trêve de plaisanterie, il convient d’observer le parcours de ce grand bonhomme avant de s’insurger contre lui : Ce type est parti de rien, mais alors RIEN, c’est bien la preuve que c’est à la portée de tous !

Pourquoi ne gagne-t-on pas tous des milliards ? La réponse relève simplement de la psychologie humaine : Tout simplement parce qu’on ne VEUT pas. Il y a différence fondamentale et encore terriblement mal comprise entre “j’aimerais bien” ou “je ne cracherai pas dessus” et “je veux à tout prix, je ne rêve que de ça jour et nuit cela m’obsède au point de ne faire que ça et je sais que j’y arriverai”.

J’invite par ailleurs les jaloux râleurs à se documenter sur Bill Gates, la fondation Bill Gates, et sur la nature des conférences qu’il donne à présent — qui brièvement dit — encouragent à développer des entreprises aux services des plus pauvres. C’est ça qu’il VEUT désormais.

Be Sociable, Share!

One thought on “Bill Gates n’est plus le plus riche du monde

  1. Je partage entièrement ton analyse, et estime faire partie de ceux qui VEULENT :-). Après, un élément dont tu n’as pas parlé est le facteur chance, je pense qu’il est ici très important et qu’il fait la différence entre celui qui reste à quelques centaines de millions et celui qui atteint des dizaines de milliards… Heureusement, je suis suffisamment épicurien pour me contenter de centaines de millions et évincer ainsi l’importance du facteur chance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *