Singapour – Premieres impressions

(les accents ne manquent pas a Singapour, sauf sur les claviers, je m’en excuse par avance)

Je suis arrive a Singapour le 11 Janvier, vers 1h du matin, entier et sur deux pattes, c’est un bon debut.

Le vol depuis Paris est assez long en fait : Compter 7 heures pour Paris-Dubai, et idem pour Dubai-Singapour…plus encore bien 2 heures si vous avez comme moi le plaisir (hic) de faire une escale a Jakarta en Indonesie.

 J’ai de la chance, un pote de l’INT bien sympa (Benoit Mortgat, ce type est absolument genial, il faut le savoir.), m’accueille et m’amene chez lui, ou je creche une semaine avant de trouver un touic-touic pour depanner avant de passer a un appartement plus accueillant.

J’ai un peu fait le tour avec Benoit, ca a permis de voir pas mal de trucs meme si ca ne fait qu’un jour que je suis la :

Cout de la vie
Pas cher, 2 a 4 fois moins qu’en France, et encore pire pour les gadgets high-tech. La monnaie est le S$ pour Singapore Dollar. 1EUR = 2S$.

Transports
Taxi : pas cher! 10EUR les 30 km, je vote d’emblee pour le prochain president qui impose ce prix partout en France.
Bus et Metro : Globalement c’est pas tres cher. Meme si un peu plus cher que le metro, le bus est preferable car plus present. Il y a plusieurs kilometres entre deux stations de metro, contre 300 metres a Paris. Les forfaits ici sont pas vraiment rentables, il vaut mieux payer chaque trajet avec une carte RFID (EZ-Link), plus ou moins l’equivalent de Moneo.

Bouffe
Ceux qui me connaissent bien savent que cette partie aurait du figurer en tete d’article 🙂 Bonne nouvelle !! ici la bouffe est de-li-cieuse et ne coute pas un centime. Exemple, le repas normal ici coute l’equivalent de 1 EUR, un McDo normal 2.5 EUR, le coca au distributeur 0.4 EUR, le grand jus de fruis frais prepare de A a Z devant vous : 0.5 EUR. Salez, poivrez, multipliez par 5, mettre au four et vous obtenez le delicieux prix en France.
Plus serieusement :
Faut vraiment aimer faire la cuisine pour avoir un frigo, meme le petit dej’ se prend dehors, dans un Food Venue. C’est une endroit ou on trouve toute la bouffe qu’on veut. Les vendeurs mettent en commun leur tables, chaises, et depot pour offrir au client plus de choix et de simplicite.Comme quoi “L’union fait la force et n’empeche pas la concurrence”, c’est acquis par plusieurs cultures asiatiques et je reve que ca le soit un jour “back home”.
A part ca, il semble que la bouffe joue un role capital dans le bien etre des Singapouriens. J’ai ete etonne de voir une presentation commencer par “Bonjour, bienvenue a NUS, vous avez bien mange ?”…faut comprendre “ca va bien ?”

En vrac

Climat
Singapour est tres pres de l’equateur => 25/28 degres C toute l’annee, avec …85% d’humidite, des pluies violentes mais breves, a raison d’une pluie par jour. A peu pres 5 degres de moins la nuit que le jour. Quand on vient ici on laisse tomber jeans, pulls, veste….dommage c’est de chouettes vetements mais il servent a rien ici…sauf peut etre UN pull, pour resister a la clim de certaines salles de cinema et autres (16~20 degres C).

Populations & Cultures
Grossomodo 60% de chinois, 20% de malais, 10% d’indiens, 10% de mouchi-mouchi (toi, moi, lui, elle…et les autres). Les religions semblent cohabiter tres bien et tout semble etre fait pour que les contraintes de chacun soient gerables : lieux de cultes, bouffe…

Ce qui fait drole pour un Francais qui debarque

Ce clqviers vrqi;ent biwqrre
Devoir (assez souvent) attendre pour de vrai que le bonhomme passe au vert pour traverser
Devoir (assez souvent) traverser au passage-pietons seulement
La chaleur ettoufante
La carte SIM neuve a 4 EUR
La beaute ettoufante des belles femmes asiatiques
Trouver un logement en 5 minutes chrono (c’est plus typique de NUS que de Singapour)
Le paysage : La ville dans la jungle
Le climat et le decalage horaire (France + 6/7 heures)
La vie pas chere
Les chats mais alors completement paranos et debiles (ils sont traumatises par les enfants singapouriens je crois)
1 EUR l’heure de telephone vers un fixe en France.
L’impossibilite d’utiliser l’excuse selon lqauelle “c’etait ecrit nulle part”
Les distributeurs de parapluies
Les detecteur d’urine dans les ascenseurs (qui prennent des photos automatiques des gens qui souhaitent marquer leur territoire urbain).
Les ascenseurs qui s’arrette qu’un etage sur 2 voire 4.
Le Singlish
Le volant a droite
L’impossibilite de trouver un schema sur lequel est dessine le trajets des bus.

plus d’infos a venir bientot

Be Sociable, Share!

5 thoughts on “Singapour – Premieres impressions

  1. Hello,

    Juste pour dire que je suis passée sur ton blog :)!

    Je vais devenir une fidèle lectrice 🙂

    Moi j’attends des nouvelles de la salsa! 😉

    “détecteur d’urine”!!!!!????

    YB : Hello Jen ! Merci d’etre passe sobre el blog. Concernant la Salsa, ce se trame ca se trame, je connais deja tous les bons plans pour prendre des cours et sortir. Donc a ton arrivee ici faudra te soucier de rien 😉

  2. C’est mon reve de vivre toute l’année en robe et jupe. Mais ici comme tu le sais il fait trop froid pour les natifs africains (meme métisse) C’est quoi un mouchi-mouchi? C’est un européen? Merci de me tenir au courant . Pourquoi les ascenceurs ont un détecteur d’urine ? lol

    YB : Un mouchi-mouchi c’est quelqu’un qui pour les locaux parle une langue bizarre. Donc oui ici je suis un mouchi-mouchi. Ah le detecteur d’urine dans les ascenseurs prend en photo les contrevenants souhaitant etendre leur territoire a l’ascenseur, lieu devant demeurer public, parce que c’est plus pratique quand meme.

  3. Quelles impressions …
    Tes photos sont magnifiques, et les détails sur la vie là-bas sont alléchants.
    A quoi ressemble la ville ? Et au fait, tu es parti en vacances ou pour bosser ?
    😉

    YB : Je suis ici initiallement pour les etudes, mais c’est pas impossible que je bosse a temps partiel dans un startup. La ville ? Euh…bah pas moins mauche que beaucoup de villes en fait, Paris restant une exception 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *